Publicités

[ Paroles & Traduction ] : Keros-n – Pwomèt Manmanw



♪ LES PAROLES ♪


 

Dènyé fwa an vwè-y
I té ka pati, kaskèt é linèt
Kòm dab an jé, an ba-y on tap dèyè tèt ,bètman
I té ja ka bwè on krès,fimé on jwen é i té 08h07 sèlmaaaaan!
Maaaann…sonjé kè ou pwomèt manman-w, maaann,
Dè pa fè-y vwè lantèwman

 REFREN

É an di ti fwè poukwa zyé a-w rouj ?
I di mwen sé weed la, sé weed la.
Poukwa ou ka pati èvè dé kawtouch ?
I di mwen sé street la, sé street life an di ti fwè poukwa ou ka pran poud’ ?
I di mwen pou speed la, pou speed la
É i finn pa di mwen kè i rien a foutre, fizi ay si vi ay, sé vi ay Maaaann ! Maaaann !
Ou pren-y pou speed la ,pou speed la
Maaaann ! Maaaann ! Street life ,sé street life
Maaaann ! Maaaann ! Sonjé kè ou pwomèt manman-w Maaaann !
Dè pa fè-y vwè lantèwman

Pwèmyé Kouplé

É dèpi toupit
Ou kon sa ti fwè, (hkm)
Ou pa jan satisfè A trèzan, ou té ja ni dis’ fè
Ou té ka volé a kaz a moun, la yo té distrè
Ti-fwè ou two fou, ou ka fan sonjé ti-fwèd
An sav la zò pran balan, ralanti rèd
A 8h16 yo vin’ tchèk vou , pati fwèt
Avè on fwè , òbò on moto kabrit’ pa diskrèt
Ou chanjéééé Alè ou vlé palé mwen, palé dè kontak dirèk
Danjé, sé tou lé jou ba-w
Pa ni ayen ki rèd
Pou pa chanjé, yo ban mwen ròl a-w , ou té sou an bou-la a dizè
La an ka di-w ranjé, ou ka di mwen , sonjé a laj a-w an té ka vwè pli rèd
Mé ti fwè pwoblèm ka suwji…si tout moun lanmò pa ni mo
Yo ké tchèk vou, kèsyon d’survi
Si kon nou, ou vlé èt on zannimo, é…
No way, fo pa ou sèvi soufif , lwa loi , ou vlé inyoré-y , mé no way
Yo péké lésé-w trankil , jis a tan ou mò

[ REFREN ]

Dézyèm Kouplé

Ou sé on fyèté jénéral
Pou crew aw , pou gang aw, mé manman-w ka pléré, i ni mal
En pé jéré mal, yo touvé yo é kanon a blòk aw dan lé zamidal
Menm jénéral pa vo-w ou suw mons’ , ou toujou prézan lè i ni bal
Sa déjénéré man, a midi ou té vlé tiré si pagna aw pas’ i fè sinéma
É ou pran moto a zanmi aw
Ou braké-y ou jis di-y i pé ay kriyé fanmi aw
A twazè ou di-y ou kay vwè ti-fi aw
Mé vou é mwen sav kè sété manti aw
Ou tayé, an pa konèt bab aw Fè-la an « i » kon le défen papa-w
Apaw vou pon moun pa sav la-w té yé
Yo rouvwè-w sou pa té pé rikonèt manman-w é papa-w
É swaré-la chanjé radikalman
Dé boug an o an mwen vin tchèk mwen pa nòwmalman
Yo di mwen yo sòti ba on moun on gwo kalman
On toupit’ tèbè i dwèt té ni pwoblèm mantalman
Yo té ka monté byen òbò on gwo bolid alman
On vyé moto kabrit’ vin owa yo bwitalman
I éséyé braké yo mé i pa té gè ni talan
I pran bal é koud’ loto ou ka kowèspond’ o sinyalman
É alè ti-frè sé tout’ kò aw ki rouj , ou té dwèt stopé-w a weed-la , a weed-la
An sav poukwa ou té ni dé kawtouch, ou pwen-y pou street-la ,pou street life
Ou pran-w pou superman an ba on koud’ poud’ , lésé-w sédui, sé speed-la, sé speed-la
Ou mò pas’ ou paté ni rien a fouttre Èvè on koud’fizi ou pèd vi aw, pèd vi aw
Maaaann! Maaaann! Speed-la, sé speed-la Maaaann! Maaann!
Ou konprann street life sé vi aw
Maaaann! Maaaann!
Ou pé ké vwè mwen lantèwman! Maaaann!
Mé fò an touvé ka an kay di manman-w



♫ TRADUCTION FRANÇAISE ♫



 

keros2.png

La dernière fois que je l’ai vu, il était vêtu d’une casquette et d’une paire de lunettes
Comme d’habitude, je lui ai mis une petite claque derrière la tête, histoire de le taquiner
À cet instant
Il avait déjà bu un crest, et fumé un joint alors qu’il n’était que 8h07 seulement
Maan ! Rappelles-toi la promesse faite à ta mère, maaan..
De ne pas lui faire assister à ton enterrement

REFRAIN

Et j’ai demandé au petit frère : pourquoi as-tu les yeux rouges ?
Il m’a répondu c’est la weed, c’est la weed
Pourquoi sors-tu avec des cartouches ?
Il m’a répondu, c’est pour la street, la street life
Je lui ai demandé au petit frère : pourquoi prends-tu de la poudre ?
Il m’a répondu, c’est pour le speed, pour le speed
Et finalement, il m’a dit qu’il n’en avait plus rien à foutre ,que son fusil, fait parti de sa vie, c’est sa vie.. Maaaan! Maaaan!
Tu l’as pour le speed, pour le speed
Maaaan! maaaan! La Street life c’est la street life
Maaaan! Maaaan!
Rappelles-toi que tu avais promis à ta mère, de ne pas lui faire assister à ton enterrement

PREMIER COUPLET

Et tu es ainsi, depuis ton plus jeune âge(hkm)
Tu n’es jamais satisfait
A 13 ans , tu possédais déjà 10 armes
Tu volais chez tous, lorsqu’ils étaient ailleurs
Petit frère, tu fais trop de folies, en toi, je revois le petit Fred
Je sais qu’une fois lancé, rien ne peut vous stoppez
Vers 8h16, ils sont venus te chercher, tu es parti de suite
Avec un ami, sur une moto pas conforme et indiscrète
Tu as changé
Maintenant, tu veux qu’on discute, discuter de contact direct
Danger, c’est pour les jours
À t’entendre tout te semble si facile
Pour ne pas changer, ils m’ont dit, tu étais encore ivre dans le bourg à 10h
Lorsque je t’ai dit de te refaire, tu m’as rappelé que j’en ai plus bavé que toi
Mais petit frère, les problèmes et la mort ne préviennent pas
Ils te passent le bonjour, c’est une question de survie
Si tout comme nous, tu veux être considéré comme du bétail…et
No way, tu ne peux pas être leurs sous-fifres, tu veux contourner la loi, mais no way
Ils ne te lâcheront pas, sauf à ta mort

[ REFRAIN ]

DEUXIÈME COUPLET

Tu as une grande renommée, au sein de ton crew, de ton gang
Pendant que ta mère pleure, elle en souffre
Beaucoup n’ont pas eu de chance, ils se sont retrouvés, le canon des membres de ton bloc dans les amygdales
Aucun général, ne t’arrive à la cheville, tu es invincible, toujours présent lors de fusillade tout a dégénéré, vers midi
Tu as voulu tirer sur ton ami, parce qu’il n’a pas cédé
Et tu lui as pris sa moto, tu l’as braqué, en lui disant d’aller rendre compte à ta famille
Vers 15h, tu disais vouloir rendre visite à ta fille
Mais entre nous, ce n’est que mensonge
Tu es parti, je ne peux dire pour quelle raison
La moto en rouling , tout comme ton défunt père
Personne à part toi, ne savais où tu te trouvais
Ils t’ont retrouvé ivre , incapable d’identifier ta mère et ton père
Et la soirée a radicalement changé
Des gars pas trop loin de chez, m’ont parlé de façon inhabituelle
Ils m’ont dit qu’ils avaient réglé le compte d’un petit con, avec sûrement, des soucis psychiatriques
Ils roulaient tranquillement à bord de leur gros bolide allemand
Ils se sont fait intercepter subitement par une moto en piteux état
Le braqueur fait une tentative, mais manquait d’expérience
Il s’est pris des balles et des coups d’automobile
Il s’agit bien de toi
Et maintenant petit frère, tu es couvert de rouge
Tu aurais dû t’arrêter à la weed, à la weed(cannabis)
Je sais pourquoi tu avais ces cartouches
Tu les as prisent pour la street, la street life(vie de rue)
Tu t’es comparé à superman, après avoir sniffé cette poudre
Tu t’es laissé aller, c’est le speed, c’est le speed(vitesse)
Tu as perdu la vie, car tu n’en avais rien à foutre à cause d’une balle, tu as perdu la vie, ta vie
Maaan! Maaan! Le speed, c’est le speed
Maaan! Maaan! Tu as pensé faire de la street life ton mode de vie
Maaan! Maaan! Je serais absent à ton enterrement Maaaan!
Mais que je trouve les mots pour l’annoncer à ta mère.

 

Actualités Traductions et Proverbes

Publicités

Viandy Toons View All →

On a la même passion, mais pas le même job

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :