Maché jistan, maché pa vé : Il faut marcher jusqu’à ce que tu ne veuilles plus marcher. ( Il faut savoir aller à la limite de ses forces. )

On bon mayé bon, on bon rété bon osi : Un bon mariage est une bonne chose, un bon concubinage aussi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s