Si travay té on plézi, yo paté ké péyé pou fè-y : Si le travail était un plaisir, on ne paierait pas pour le faire. ( Personne n’aime travailler ) 

Tété pa jen two lou pou lèstomak : Les seins ne sont jamais trop lourd pour la poitrine ( La nature est bien faite )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s