unnamed

Qui a dit que les Saiyans ne savait pas rapper ?  Originaire de la Guadeloupe, découvrez l’univers du rappeur Papiti, dans notre exclusive interview .

– Bonjour Papiti. Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Papiti, jeune rappeur, 24 ans, originaire du Moule. Depuis l’âge de 16 ans, j’ai commencé à toucher à la musique.

– Si tu devais décrire la musique librement, quels mots choisirais-tu ?

Si je devais choisir des mots, ce seraient : évasion, défoulement, et comme le dit si bien la question, liberté.

– Pourquoi Papiti comme nom d’artiste. Raconte-nous l’histoire de ton blaze ?

LOL. C’est une histoire bête comme la plupart des surnoms. À l’époque, j’avais 10 ans et mon grand frère n’arrêtait pas de me dire : « Ou toupiti ou toupiti » jusqu’au jour où j’ai répondu : « Laisse-moi, je suis pa piti ». Du coup, il s’est moqué de moi et m’a appelé Papiti, mais je n’aurais jamais pensé que ça serait resté. Et Dieu merci aujourd’hui, je fais 1m87 donc ça colle bien au personnage (mais pour aller plus vite tout le monde m’appelle Papi)

– Y-a-t-il des artistes qui ont influencé ta plume et ta façon d’écrire ?

Sans prétention, je ne dirais pas qu’il y a vraiment des artistes qui influencent ma plume, bien qu’il y en a que j’écoute plus que d’autres. Étant plus jeune j’écoutais beaucoup de dancehall. Et c’est seulement au lycée que j’ai commencé à vraiment écouter du rap.

– Quels sont les artistes qui figurent dans ta playlist ?

Dans ma playlist, on peut passer du Vald, Alkpote, Damso, Booba bien évidemment. Je suis très branché US (Migos, Gucci Mane, Future, Juicy J, Wiz Khalifa). Si je dois tout citer la liste peut être très longue. Le récent album « FUTURE » de Future, je l’écoute en boucle. Bien sûr, je ne suis pas fermé musicalement, j’écoute de tout.

– Quels sont les membres du staff qui t’entourent ?

Il y a mon négro Asler, qui fait un gros boulot pour la com. Tous mes gars du BDK. Sur le plan musical mon projet a été intégralement enregistré par Hardwork Studio. Tout ce qui est infographie, j’ai pour habitude de travailler avec Pixel (big up à lui).Pour finir, tous ceux qui me donnent la force font entre guillemets parti du staff.

– Nous avons apprécié ton titre «Sablyé ». Pour ses punchlines, mais aussi pour le contraste avec le manga Dragon Ball Z. Selon toi quel personnage de l’anime te représente le plus ? Pourquoi ?

Merci, mais mon gars Nardo à la réa m’a moi-même bluffé quand j’ai vu comment il s’est approprié le délire qui colle parfaitement au son. Pour le personnage qui me représente le plus, ce serait trop facile de dire Sangoku (LOL), car c’est le meilleur. Après réflexion, je dirais Végéta, parce que pour surpasser Sangoku, il s’entraîne dur. Il est téméraire, et même s’il prend des raclées, il revient toujours à la charge. D’ailleurs, j’ai un morceau qui s’intitule « Majin » sur le projet.

– « Mixtap’ an mwen sé on simityè an feat avè la fochèz ». Tu prépares une tape intitulé « Salle Du Temps ». Pourquoi avoir nommé ton projet ainsi ? Peux-tu nous en dire plus ? 

Comme je l’ai expliqué dans une vidéo (#SalleDattente), ça fait un petit moment que je fais du son dans mon coin, on va dire. J’ai eu une période creuse, je considère que le temps passé dans « l’ombre » a été formateur et que le Papiti d’aujourd’hui n’est pas celui d’il y a 2-3 ans ; d’où le titre « Salle du Temps », je considère que j’étais à l’entraînement. Sachant que DBZ a marqué plus d’un, je pense que ça parle à tout le monde et on a poussé le délire à fond (comme dans le clip Sablyé). Concernant le contenu il y a 7 titres comme les 7 boules de cristal. Chaque morceau est différent, de toute façon rendez-vous le mercredi 22 mars pour en savoir plus (LOL).

– Que penses-tu du Rap Game actuel ?

Pour ma part, il n’y a plus de Rap Game, mais plutôt un Trap Game. Avec l’évolution des choses, ça a l’air plus accessible à tous. C’est à double tranchant parce qu’il y a du bon qui ressort, mais il y a aussi (désolé de le dire ainsi) beaucoup de merde. Au niveau local, on commence quand même à valoriser les artistes antillais et ça me fait plaisir de voir un gars comme Pon2mik en collaboration avec des rappeurs français. La notion d’underground a disparu et je pense qu’en bossant bien et en fournissant du bon son, le game va être réceptif.

– Pour toi, qu’est-ce qu’un antillais ?

Pour moi, l’antillais n’a pas de couleur, c’est bien au-dessus de ça. C’est faire partie intégrante de l’environnement, de la culture d’une manière ou d’une autre. Tu peux ne pas être né aux Antilles, mais te sentir antillais, c’est un peu avoir un sentiment d’appartenance. Je prends l’exemple d’un voisin à moi ; il est arrivé en Guadeloupe il y a longtemps et qui pour moi est plus antillais que certains qui partent en métropole et oublient d’où ils viennent. On pourrait en discuter longuement, mais on va éviter d’élever un débat.

– Un dernier mot pour les lecteurs de lantillais.net ?

Déjà big up à toi pour le travail que tu fais, et les lecteurs « ZOUP ZOUP », rendez-vous le 22 mars pour la sortie du projet. Et c’est en donnant la force à vos talents locaux que vous les poussez à vous faire kiffer. J’espère que cette interview vous aura permis d’en apprendre plus sur moi et le projet à venir.

★★★★★
★★★★
★★★
★★

Suivez son actualité sur :

Facebook : Papiti Music Page
Instagram :papiti_rz
Twitter : Papiti_RZ

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s