P.R.O.V.E.R.B.E.S


Désirs – Besoins – Limites

Si chyen paté konèt lajè a gyèl ay i pa té ké valé zo
( Si le chien ne connaissait pas la largeur de sa gueule , il n’avalerait pas des os. )

Sé mèt ko ka santi ko
( C’est la maître du corps qui sent sont corps. )

Ces deux proverbes, chacun à leur manière, nous indiquent que l’on est  les seuls à connaître nos capacités et nos limites et donc à pouvoir assumer nos besoins et nos désirs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s