Kevni « De l’Ombre à la Lumière »


20773428_10212205331001367_413737216_o

Baby No More ! Ce gimmick vous est certainement inconnu, cependant, il retenti de plus en plus dans notre paradisiaque île. Originaire de Guadeloupe, plus précisément du Petit-canal, Kevni est un prodigieux et éclectique artiste. Passionné par la musique, dès son plus jeune âge, il écoute divers styles musicaux, de Charles Aznavour en passant par Patrick St. Eloi, il néglige aucun registre. Son inspiration lui vient des artistes Sizzla, Young Chang MC et Saïk.

Le Guadeloupéen puise sa force dans sa diversité et est un  artiste aux multiples facettes. De la Dancehall, à la Trap en passant par le Bouyon, il adapte sa voix et son flow habilement sur chaque instrumentale.

20771632_10212205319521080_758089278_o

Depuis la dernière entrevue avec notre rédaction. Kevni a poursuivi son parcours, et fredonne de plus en plus à l’oreille du peuple.

Le 30 Décembre 2016,  le Guadeloupéen décide de souhaiter « Une Bonne Année » à sa manière, et met tous les hypocrites à l’amende avec son titre « Happy New Year ». Santé, amour, bonheur, di mwen si sa ka sôti an fon a kè aw. Reprenant en guise de refrain le nostalgique cantique de Noël « Allez mon voisin ».

Février 2017, Kevni accoste tel un pirate dans le game et met tout le monde d’accord avec son titre « Corsaire », réalisé par The Visionabrothers. Un flow propre à lui et une voix mélodieuse qui nous fait voyager tout au long de la piste.

Avril 2017,  l’Antillais rugit de nouveau et va puiser à la source afin de nous dévoiler un pur titre Dancehall intitulé « Rude Boy ». En plus d’être innovant et original le morceau est accompagné d’un réel message, les mauvaises répercussions que peuvent engendrer la vie de rue.

Toujours dans le même mois, un atypique duo voit le jour ! Kevni et la talentueuse Swé collaborent et révèlent leurs sympathique titre « Sunday Love ». Deux timbres différents, qui malgré tout se complètent. Suite à cette coopération, ce dernier poursuit sur sa lancée et met la femme caribéenne à l’honneur à travers sa chanson « Island Girls ».

Kevni est sans aucun doute un artiste à suivre, il a su exploiter la dancehall à sa manière et démontre une nouvelle fois toute l’étendue de son talent, par le biais des récents titres « Téléphone Sonné » ou encore « Cocaïne » où il véhicule un message positif, pour les personnes nées avec une cuillère d’argent dans la bouche qui choisissent la voie de la rue.

Un homme à talent à besoin tantôt de toute la hardiesse du vice, tantôt de la timidité de la vertu, un ying / yang dans lequel plane éventuellement Kevni. Rome ne s’est pas construit en un seul jour. Pas à pas, le Guadeloupéen se fait une place dans le game et fera davantage parler de lui dans les prochains mois et années à venir.

Publié dans: Chroniques

Tagged as: ,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s