[ PWÈMYÉ KOUPLÉ ]

Tu n’es pas quand vient la nuit, quand il se glisse dans son lit,
Tu n’es pas quand elle lui dit non, et qu’il lui répond oui
Tu n’es pas là quand il la prend de force, et qu’elle subit
Tu n’es pas quand elle se donne pour qu’il ne touche pas Emilie.
Tu n’entends pas quand elle pleure, tu n’entends pas quand elle prie
Tu ne vois pas comment il lui fait peur, et comment elle le fuit
Quand il lui met la main sur la bouche, pour étouffer ses cris
Quand il lui dit : Pa fè dézòd manmanw a koté ka dòmi

[ REFREN ]

Et, elle croit devenir folle, dans sa chambre se camisole
Car, elle se fait violenter par son idole
Alors dans la solitude, elle s’isole
Car, ça se passe mal à l’école
Mis à part elle tout le monde rigole
A pa fòt ay si bay ayen pa dwòl
Pon moun pa sav jan sa i ka viv’ pa mòl
É póv ti Nikol, póv ti Nikol
I ka néyé kè ay é alkól
Ka ba nonm kò ay san jwé pon wól
Pas’ i ni mal, i ni mal
I ja ni maw, i ja ni ra lè bòl
Mè lè i ka pléré, pon moun pa ka tann
Non pon moun pa ka tann

[ DÉZYÈM KOUPLÉ ]

Manman-y ka fè kon si i pa vwè-y ka pati an vriy
Sa pa nòwmal kè i ochan kon sa, sitou pou on ti fiy
Chak fwa mami ay ka pozé-y kèstyon, nikol ka fui
Mè a fòs i rouvin a siy, on jou i fin’ pa di-y
Tou sa pwòp papa-y té ka ozé fè-y sibi
Mami kriyé manman tou suit’, pas pou-y tout sa té ké fini
Mè malérèz la paka travay é ni dé bouch a nouri
Alò i fèmé dé zyé ay pou malè ay…..

[ REFREN ]

Et, elle croit devenir folle, dans sa chambre se camisole
Car, elle se fait violenter par son idole
Alors dans la solitude, elle s’isole
Car, ça se passe mal à l’école
Mis à part elle tout le monde rigole
A pa fòt ay si bay ayen pa dwòl
Pon moun pa sav kè sa i ka viv’ pa mòl
É póv ti Nikol, póv ti Nikol
I ka néyé kè ay é alkól
Ka ba nonm kò ay san jwé pon wól
Pas’ i ni mal, i ni mal
I ja ni maw, i ja ni ra lè bòl
Mè lè i ka pléré, pon moun pa ka tann
Non pon moun pa ka tann

[ TWAZYÈM KOUPLÉ ]

Nikol té plen kouraj
Mè a fòs pran kou, i fin plen é raj
Pli i té ka rété brav, pli sa té ka vin grav
On lè i paté pé, é i bésé bra
Alò pou évadéy, i woté vi aw

[ REFREN ]

Et, elle croit devenir folle, dans sa chambre se camisole
Car, elle se fait violenter par son idole
Alors dans la solitude, elle s’isole
Car, ça se passe mal à l’école
Mis à part elle tout le monde rigole
A pa fòt ay si bay ayen pa dwòl
Pon moun pa sav kè sa i ka viv’ pa mòl
É póv ti Nikol, póv ti Nikol
I ka néyé kè ay é alkól
Ka ba nonm kò ay san jwé pon wól
Pas’ i ni mal, i ni mal
I ja ni maw, i ja ni ra lè bòl
Mè lè i ka pléré, pon moun pa ka tann
Non pon moun pa ka tann


TRADUCTION FRANÇAISE 


 

Capture d_écran 2017-10-07 à 16.53.54

[ PREMIER COUPLET ]

Tu n’es pas quand vient la nuit, quand il se glisse dans son lit,
Tu n’es pas quand elle lui dit non, et qu’il lui répond oui
Tu n’es pas là quand il la prend de force, et qu’elle subit
Tu n’es pas quand elle se donne pour qu’il ne touche pas Emilie.
Tu n’entends pas quand elle pleure, tu n’entends pas quand elle prie
Tu ne vois pas comment il lui fait peur, et comment elle le fuit
Quand il lui met la main sur la bouche, pour étouffer ses cries
Quand il lui dit : Tais-toi ta mère dort à côté !

[ REFRAIN ]

Et, elle croit devenir folle, dans sa chambre se camisole
Car, elle se fait violenter par son idole
Alors dans la solitude, elle s’isole
Car, ça se passe mal à l’école
Mis à part elle tout le monde rigole
Elle n’est pas fautive, si rien ne lui paraît drôle.
Personne ne sait ce qu’elle vit
Et, pauvre petite Nikol, pauvre petite Nikol
Dans l’alcool, elle soigne ses chagrins
Se donnant facilement aux hommes
Car son cœur saigne
Elle en a marre, elle en a ras le bol
Mais lorsqu’elle se larmoie, personne n’entend.

[ DEUXIEME COUPLET ]

Sa mère fait mine de ne pas voir que sa vie prend un mauvais tournant.
Ce n’est pas normal d’être aussi volage pour une jeune fille
Face au questionnement de sa grand-mère, Nikol fuit
Mais, à force de lui poser des questions, Nikol se confie
Lui racontant ce que son propre père osait lui faire subir
Sa grand-mère appela sa mère de suite, espérant que tout cela prenne fin
Mais, cette dernière ne travaille pas et a deux bouche à nourrir
Alors, elle décide de fermer les yeux…

[ REFRAIN ]

[ TROISIEME COUPLET ]

Nikol était forte ( brave )
Mais à force de subir des violences physiques, son cœur s’inonde de haine
Plus elle était courageuse, plus sa situation s’aggravait
Au bout d’un moment, elle n’en pouvait, et baisse les bras
Alors pour s’évader, elle met un terme à sa vie

[ REFRAIN ]

 

 


FAITES UN DON A LANTILLAIS.NET


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s