CHRONIQUES / BIOGRAPHIES

Mizik Caribbean : Récapitulatif de 2017 !

Une nouvelle page se tourne. 2017 fut une riche année pour la musique caribéenne. Tout au long du cycle, les artistes n’ont pas hésité à déverser de l’encre, laissant leur empreinte et leurs traces dans l’industrie musicale française. Entre consécrations, confirmations, révélations et come-back, de nombreux évènements se sont déroulés au cours de ces douze derniers mois. L’Antillais Caribbean Talents, vous a échafaudé un récapitulatif de cette illustre année.

Les sorties d’albums…

25993006_10213231941745994_1093820129_o

Hip-Hop, Zouk, Dancehall, Reggae, Trap ! Près de 9 projets ont vu le jour.

Le 03 Février 2017, T Kimp Gee, le poète du ghetto, lance les hostilités avec son premier album Réussir Ou Mourir , qui a connu un franc succès avec les tubes  « C Vou », « Jé Aw » et « Mama », pour ne citer qu’eux. Un opus que l’artiste qualifie de journal intime, dans lequel il raconte un peu sa vie, les quotidiens de quartier et les difficultés que les jeunes de sa génération rencontrent.

Le 15 Avril 2017, Admiral T, le King du reggae dancehall dévoile Totem, son sixième album. Un opus original, dans lequel Christy Campbell nous livre des messages et de vraies prises de conscience sur la réalité de tous les jours, comme nous pouvons le constater au travers « Baby Doll », « Menace To Society » et « Ansanm Nou Pli Fó »

Le 22 Mai 2017, Straïka D, artiste originaire de la Martinique nous apporte de bonnes vybz, en moulant l’une des seules compilation reggae de l’année. Intitulé Coeur de feu, l’album du chanteur pousse à la réflexion sur la paix intérieure, en ayant à sa guise des sujets riches.

Le 13 Juillet 2017, Princess Eud aka Iyoudi s’installe sur son trône et dévoile Eudomination, son premier album solo. Un projet diversifié, aux vastes sonorités, qui est le parfait reflet de l’artiste haïtienne.

Le 13 Septembre, Lesnah le jeune prodige de la Guyane dévoile son premier album Karma. Un projet davantage orienté vers le dancehall, cependant, il demeure assez varié afin de plaire à divers types de public.

Le 06 Octobre 2017, Tiitof, la figure montante de la trap antillaise confirme son installation dans le game en révélant St. Patrick, son premier album, qui a notamment été propulsé par le single « Remy Boyz ».

Le 13 Octobre 2017, un quatrième projet s’ajoute à la discographie de Kalash. Nommé Mwaka Moon, c’est un opus profond oscillant entre hip-hop et dancehall. Il a particulièrement été propulsé par le single éponyme « Mwaka Moon », et, est à l’heure d’aujourd’hui, certifié disque d’or.

Le 03 Novembre 2017, Bipolaire, le double album de Keros-N est dans les bacs ! Une compilation vacillante entre rap, trap et dancehall, touchant des thèmes variés tels que les conditions des noirs en France, la femme, et bien plus.

Le 03 Novembre 2017, Lycinaïs Jean, la clochette parmi les fées, dévoile son premier album, un projet éponyme qui a été projeté par les hits zouk « Mwen Enméw » et « Entre Nous ». Une compilation aliénant simplicité et douceur.

Mention spéciale pour les artistes Lynnsha, E.Sy Kennenga, Krys, Were Vana, Mali ainsi que Young Chang MC, qui ont également sorti de remarquables EP.

 

Les artistes les plus productifs…

Capture d_écran 2017-12-23 à 02.33.58

Entre prestations, projets, clips et titres. 2017 a été l’année de la consécration pour Admiral T. Après avoir fait salle comble le 15 avril 2017, dans la plus grande salle de spectacle de France : l’AccorHotel Arena ( Berçy ). Christy Campbell a dévoilé son mémorable album Totem, enchaînant avec les clips « Marchand de sable » et « Baby Doll » pour ne citer qu’eux. De surcroît, l’interprète du hit « My Queen » est également parti en tournée ( Totem Tour ), en Amérique Latine, avant de donner un concert en Guadeloupe le 28 Octobre, au Palais des sports de Gosier.

2017 fut également une année de prestige pour Kalash. L’artiste a enchaîné entre clips et morceaux. Dès les premiers mois, l’apparition des hits « Mulla », « Yen A Vla », « Vex », « Big Machine », ainsi que les collaborations d’Amiral T, Reejo, Still Fresh et Satori sur les titres « Love Don’t Crack », « OUAI J’suis Bien », « Friendzone » et « Moments Gâchés », ne nous ont pas laissé de marbre. Le 13 octobre a signé l’arrivée de Mwaka Moon, le quatrième album de l’artiste, et une tournée ( Kalash Tour ), de 14 dates en France, qui prendra fin début 2018. En plus de tout cela, le martiniquais a poursuivi avec des showcases en métropole et aux antilles.

Keros-N fait partie de ces artistes qui ont été très productifs en 2017. ‘An ka pati ka wouvin’ violé game la tou lé si mwa é vou kaw ka fè ?’ Pure coïncidence ou simple éventualité ? Quoi qu’il en soit, Poutinov a lancé les animosités au mois de juin divulguant de nombreux titres solos et collaborations, tels que « Paniké » feat Evil P, « Rèfè surface » avec Killer, « Soudé », « Va Chier » pour ne citer qu’eux. Le 3 novembre, le double album Bipolaire est dans les bacs, un projet composé uniquement de chansons inédites dans lequel le Spartiate y a déjà réalisé quatre visuels « Black », « Rendez-vous », « Loin » et « Fanm Gwadloup ».

Précisé précédemment, T Kimp Gee, a révélé son opus Réussir ou Mourir, le 3 février 2017. Ensuite, le Guadeloupéen a balancé les visuels respectifs du projet, dont le titre éponyme, « Réussir ou mourir », « A La Notre » et « La Légende ». Sans compter que ce dernier a également libéré quelques titres hors album à l’instar de « Sombre/ Rose Noire », « 17 ans », « Glory 2.0 » feat Bridjathing et plus récemment « Kra Kra Kra ».

Drex est aussi de la partie, il a été très actif dans le game, et cela, dès le mois de janvier mettant en ligne divers titres. Par ailleurs, l’interprète du hit « Si maman si » a sorti deux mixtapes durant l’année Idées Noires et Longue Vie.

Un artiste a également fait parler la toile. Le prometteur Kevni, originaire de la Guadeloupe, cet Mc’s a su persévérer et se faire connaître par ses titres « Corsaire » et « Rude Boy ». Puis, tout au long de l’année, il a balancé des titres tels qu’ « Island Girl », « Sunday Love » en collaboration avec Swé, « Téléphone Soné » « Mizik », « Débrouya » et bien plus.

Deux artistes guyanais sont sortis du lot en cette année 2017, particulièrement pour leur productivité accrue et la richesse de leur plume. J’ai nommé les artistes Ken Vybz et Gifta chacun d’eux ont mis en ligne une abondance de musiques et de visuels sur You Tube. Nous ne pourrions tous les cités nous vous invitons dans ce cas à les découvrir via notre site internet ou You Tube.

 

Parlons dancehall

Bien que de manière générale, les artistes antillais aient fourni un beau travail au niveau du dancehall. En 2017, la palme d’or revient à nos amis les Guyanais. Nous n’avons pas pu passer à côté des Bonnie et Clyde made in Guyane ! En effet, les inséparables Jahyanaï King et Bamby, qui ont affolé les compteurs à travers les tueries « Run Di Place » et « Who Mad Again ». Ce succès leur a ainsi permis de s’implanter au niveau national, incitant au grand public à s’intéresser davantage à la région et ses artistes. Alors que nous avons pu faire la découverte des Mc’s Gifta, Pompis et Poplane par des hits comme « Set Up »,  « Babylone » et « Mo Bible ». Une émergence fulgurante d’artistes a fait son apparition dans le game, faisant du dancehall leur point fort. Parmi eux, les chanteurs Ken Vybz, Chinee Queen, Dana Di Baddest, Chani Man, Lesnah etc.

 

Et le zouk dans tout ça…

Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion, chaque région a apporté sa petite touche à la scène du zouk.

Lycinaïs Jean a fait retentir la cloche avec son éponyme album qui détient de beaux morceaux tels que « Je suis condamnée » et « Si tu veux de moi » etc.. Cette précédente année nous a apporté une K-Reen à l’aise dans un tout nouveau registre. Après son tube « Pa mové », en coopération avec Mainy, la guyanaise a poursuivi avec les hits « Sensasyon », « Soleil de ma vie » en feat avec Lesnah et un duo avec le guadeloupéen Jim Rama. La charismatique Nesly a de la même, apporté sa contribution avec ses morceaux « Tard le soir », « Funambule » et « Je veux ». Malgré que les artistes Stony et Stacy aient plus ou moins été discrètes ces douze derniers mois, elles ont tout de même produit de vrais hits à l’égal de « Dis moi » et « Être aimée ». Les femmes ont bel et bien pris le monopole, hormis quelques sorties des artistes Mikl, Axel Tony et Marvin, le zouk masculin fut plus ou moins modeste.

2017 a également signé les retours des chanteurs Fanny J, Warren et Lynnsha, mais également l’arrivée de talents prometteurs à l’instar des réunionnais Melly et Barth, des martiniquaises Dory et Djelissa et de la Guadeloupéenne Keyssy.

 

La Trap on en parle…

Dur, dur, dur, dur ! Yo wont’, yo wont’ ! Wap, Wap ! Danm, Danm, Danm, Danm ! tèlman yo fan yo adan. 2017 atteste le retour du tonton des tontons, La Mafia, figure emblématique de la Section Kriminel ( Sk ), qui a fait un retentissant come-back avec son hit  « Telman yo fan », sorti le 4 septembre.

Après avoir dévoilé le titre « Testicule », en mai 2016, Bibi Blood l’interprète des morceaux « Sanblan » et « Fils De… » s’était absenté dans le game. En cette précédente année 2017, le trapper guadeloupéen a également fait son come-back avec le frénétique clip « Angliss » qui n’est pas passé une inaperçue.

En juin dernier, le lyricist challenge, lancé par le rappeur Kid Mc a permis la révélation du rappeur Killer. Comme suite à ce percutant freestyle publié sur facebook, il a collaboré avec Keros-N sur le titre « Rèfè Surface » ainsi que Pon2Mik sur « Hater’z ».

Le 16 septembre annonce l’arrivée du rappeur Sha-D. Anciennement nommé Blade, le Martiniquais a troqué son image et sa vie de trapper pour une vie plus saine vouée à Dieu. En effet, au travers ses titres « KKMB-J », « Dansé kon David », « Kon schadrack » et « Hosannah », il prône son amour pour le Tout-Puissant.

À noter que les artistes Lyrrix, Pon2Mik, La Rose, La Tchad, Saïk et Mali ont eux aussi dévoilé des titres qui ont eu du succès.

 

Le choc des cultures…

Ansanm nou pli fo ! ( ensemble nous sommes plus forts ). 2017, fût une année riche en collaboration. En effet, l’union de certains artistes a engendré de nombreux hits, s’il fallait en citer quelques-uns :

Were-Vana Ft. Méthi’S – Konprann sé jé
Bamby Ft. Jahyanaï King – Who Mad Again
Dasha Ft. Lorenz – Mwen vlé
Pon2Mik Ft. Lyrrix – Pactole

Cependant, ce qui a particulièrement retenu mon attention, ce sont les nombreuses connexions qu’il y a eu entre îles et régions de la Caraïbe. Que ce soit pour un développement personnel où, afin de voir la musique caribéenne prendre plus d’ampleur dans le monde. L’envie de travailler ensemble était bien présente ( Guadeloupe, Martinique, Guyane, Jamaïque, Dominique, Haïti, Réunion )

Collaborations entre îles et régions :

– Princess Eud Ft. Admiral T & Ded Kra Z – Caribbean Love
– Ken Vybz Ft. VJ Ben & Magistral – Haut Niveau
– X – Man Ft Chinee Queen – Dancehall Party
– Keros-N Ft. Chinee Queen – Avan mo gone
– Keros-N Ft. Chinee Queen – Party Start
– La Tchad Ft. Shaka Zulu – Mové Tan
– Jim Rama Ft. K-Reen – I don’t know
– Kalash Ft. Vybz – Kartel – No Roof
– Stony Ft. Shenseea – Pon U Rhuff
– Kalash Ft. Mavado – God Knows
– X-Man Ft. Emblématik – Chill
– Papich Ft. Shaily – Trop Tard
– Panik J Ft. Keros-N – Sa ou vo
– Lylah Ft. Pompis – Un regard
– Keros-N Ft. Evil P – Paniké
– Riddla Ft. JmaX – Big Ben
– Mel Ft. JmaX – Touch Me
– Poplane Ft. Jmax – Milli

Notion spéciale aux beatmakers Pyroman, Yungspliff, BiggiOnTheTrackCashMoneyAP, aux réalisateurs, Jima Kanor, Tendances ( G-Island ), Play Studio et Starbass qui ont fourni un remarquable travail dans leurs domaines. Un clin d’oeil aux attachés de presse, managers qui encadrent les artistes, ainsi qu’à cette nouvelle génération qui apporte de nouvelles vybz à la musique caribéenne.


Bonne Année à tous ! 2018 faisons en sorte d’avancer ensemble plutôt que de se mettre des bâtons des les roues. Peace.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.