CHRONIQUES / BIOGRAPHIES

Bibi Blood met un « Putain de Bordel » dans la scène Trap !

Natif de la Guadeloupe, de la commune du Gosier, c’est par le biais des clips « Sanblan » et « Fils de » sortis en 2014 que Bibi Blood a su se bâtir une réputation; deux titres Hip-Hop / Trap qui ont connu leur succès dans la street. Par la suite, le rappeur a dévoilé les morceaux « Normal » en featuring avec Soldier P,  « We trappin » avec Shatta Bling,  et « Testicules », pour ne citer qu’eux, avant de s’absenter de l’industrie musicale.

Retour et redécouverte de Bibi Blood

wp-image-1133662874.jpeg

2017 a attesté le retour de Bibi Blood dans le game, et pour moi une redécouverte de l’artiste. Je m’explique, alors que j’étais pépère à la maison, un ami décida de me rendre visite, tous deux de grands passionnés de musique, après avoir échangé sur divers sujets, il me pose la question suivante :

Ami : Tu as vu le dernier clip de Bibi Blood ?
Moi : Bibi Blood ??? C’est qui ?
Ami : Ha non Viandy, tu déconnes ! L’interprète des titres « Sanblan » !
Il se mit à chantonner…
Moi : Ha si si, j’ai le refrain en tête, mais sans plus
Ami : Vas-y balance…

Direction You Tube, L’Indiana Jones du web ! En tapant le nom de l’artiste, dans la barre de recherche je suis tombé sur le fameux clip « Anglis » et, quelques secondes plus tard ma tête se mettait d’ores et déjà à balancer; c’est à posteriori que je me suis rendu compte que ce n’était que l’extrait d’un autre morceau, et que le titre en question débutait au bout d’une minute. Enjaillement assuré de la musique à l’image, ce rappeur avait suscité mon intérêt, et éveillé cette soif de découverte. Il était littéralement angliss sur cette prod déversant des punchlines telles que :

« An si blanch nèj an pa bizwen nen. »

« Lè an si ray pa vin’ la chèchè tren. » 

« Alè sé mwen ka ba métrès lison. »

Inspiré du personnage 007, le 23 août dernier, Bibi Blood a troqué son sweetshirt et son jean contre une chemise et des pikwa ( chaussure pointue ) et a fait place à Bibi Bond, le temps de nous présenter le loufoque et sanglant clip « BOB ». À travers ce visuel concrétisé par Tendances, le guadeloupéen met à l’amende tous les porteurs de dreadlocks qui s’inventent des vies de gangsters, et se créent de fausses réputations dans la street. « Pa vin di mwen ou sé boug an trip, fanm aw ka di plen moun ou ka mèt slip’. » (Ne vient pas me dire que tu es un bad boy, ta meuf se moque de toi, colportant ‘ QUE TU PORTES DES SLIPS ‘

Captain Blood, jette l’ancre et poursuit avec « Navigateur » ! Premières secondes, et là, je me demande ‘ Comment va t-il poser sur cet instrumental ? ‘ La réponse n’a pas tardé, 30 secondes d’écoute, et je pull up, mais c’est quoi cette nouvelle vybz !? Par son flow atypique, Bibi Blood surfe littéralement sur cette distinct prod de Ray Da Prince, et apporte cette nouvelle brise à la Trap Music.

Gang Gang Glisse ! Le 23 janvier, un duo de folie voit le jour. Toshman et Bibi Blood s’associent et balancent la doperie  « Bolosse ». Un putain de bordel, que j’ai écouté en boucle durant toute une journée, marqué par cette légendaire entrée du Thuggin qui a pulvérisé cette instru. Réputé pour leur science de l’image Tendances a mis en lumière de façon très original ce sombre titre…Et, on approuve !

Gestuelle, style et flow, sans pression Bibi Blood, a assuré son retour dans le game. Gardez les yeux ouverts et l’ouïe fine. Ce bordel n’est pas fini, et risque de vous surprendre.

Publicités

Laisser un commentaire