Paroles & Traduction Young Chang MC - Pa ka oublyé

[ PAROLES & TRADUCTION ] YOUNG CHANG MC – PA KA OUBLYÉ


PAROLES & TRADUCTION

 

[ REFRAIN ]

Je ne fais pas semblant
Je sais à quel point la vie peut être difficile
Tant d’énergie, tant d’amour perdu
Je regarde vers les cieux, à la recherche de cette force, car mon coeur s’est affaibli
Chaque jour j’esquive leur piège
Car ils font tout ce qui est en leur pouvoir, pour nous empêcher de briller,
( yé, yé, yé, yé, yé, yé )
Vampires qu’ils sont
( yé, yé, yé, yé, yé, yé )
Aller leur dire, que je suis un guerrier
( yé, yé, yé, yé, yé, yé )
Je n’oublierai pas
( yé, yé, yé, yé, yé, yé )

[ PREMIER COUPLET ]

Même quand je suis enfermé, menotté
Je continue encore à débiter
Original, inimitable
Ils ne font preuve d’aucune mentalité
Je les emmerde, seul Dieu peut me guider
Je suis validé, à chaque endroit ou j’ai mis les pieds
J’ai déjà tellement, tellement souffert
Que maintenant je me suis fais à l’idée ( boom )
Pour moi, ils ne sont que des clowns
Des putains d’cartoons
J’ai mené des guerres à plusieurs
Et parfois, il n’y avait personne
J’ai fait plusieurs rounds
Mais je suis toujours rester sur le ring
Et nombreux sont ceux qui ont sucé, et baisser leur froc, pour du succès
Je m’en fous, ils peuvent tous se ramener
Les punchlines pleuvront, nique leur mère, comme les balles d’une chevrotine
Hardcore, sur les bords, comme les cartels de Médéline
Dieu me donne la force, je suis anesthésié, sous morphine
( Bomboklat )
J’ai de divers headshot
Je ne suis pas là, pour la figuration, mec, je ne suis pas une mascotte
Je surveille de près, (tout comme on surveille du lait , sur le feu) le premier qui commettra une erreur
Je me suis éloigné de leur connerie, perché comme un astronaute

[ REFRAIN ]

Je ne fais pas semblant
Je sais à quel point la vie peut être difficile
Tant d’énergie, tant d’amour perdu
Je regarde vers les cieux, à la recherche de cette force, car mon coeur s’est affaibli
Chaque jour j’esquive leur piège
Car ils font tout ce qui est en leur pouvoir, pour nous empêcher de briller,
( yé, yé, yé, yé, yé, yé )
Vampires qu’ils sont
( yé, yé, yé, yé, yé, yé )
Aller leur dire, que je suis un guerrier
( yé, yé, yé, yé, yé, yé )
Je n’oublierai pas
( yé, yé, yé, yé, yé, yé )

[ DEUXIÈME COUPLET ]

Je suis prêt pour chaque scénario
J’ai toujours fait face, j’ai toujours assumé
J’ai la force dont j’ai besoin, je remercie le Seigneur
J’avance les yeux fermés, même à travers les flammes
Quand s’enchaînent les conneries
Il ne peut avoir de victoires, sans sacrifice
Je suis présent, en les regardant jouer la comédie
Fuck dem all, street poésie
Je n’ai pas besoin de leurs sortilèges
Je suis malade, et je ne veux pas être guéri
Pas besoin de leur amour
Les prières de ma mère, sont ma bénédiction
L’esprit de mes défunts frères au paradis, me tient compagnie
Sur 32 dents, tu as 22 amis caries
Écouter ça tout le monde, tant de vérité à dire
On sait qui est qui, à distance comme l’odeur du cannabis
Black Panther à deux balles, pour moi ce n’est qu’une parodie
Nous avons tous de l’égo et de l’orgueil
Donc aucune harmonie n’est possible
En vérité, c’est pathétique
Ils retournent leur veste ( baltringue )
Au moment fatidique
Seul ma fierté compte à mes yeux
Je ne vendrais pas mon cul
Je n’ai rien à avouer sur la provenance de la drogue inconnue
Ne me fais pas la morale
Quand tu as des principes de prostituées
Je suis constitué d’une haine démesurée
Et c’est ce qui dérange
Je resterai un vrai négro toute ma vie

[ REFRAIN ]

Je ne fais pas semblant
Je sais à quel point la vie peut être difficile
Tant d’énergie, tant d’amour perdu
Je regarde vers les cieux, à la recherche de cette force, car mon coeur s’est affaibli
Chaque jour j’esquive leur piège
Car ils font tout ce qui est en leur pouvoir, pour nous empêcher de briller,
( yé, yé, yé, yé, yé, yé )
Vampires qu’ils sont
( yé, yé, yé, yé, yé, yé )
Aller leur dire, que je suis un guerrier
( yé, yé, yé, yé, yé, yé )
Je n’oublierai pas
( yé, yé, yé, yé, yé, yé )

[ TROISIÈME COUPLET ]

Plus de drame
Bientôt ton fils sera présent
Oh maman
Ils sont inutiles, ils parlent pour rien
Mon couplet pèse lourd, ( comme les barreaux à Guantanamo )
Ils retournent leur veste aussi vite qu’un dynamo
En mon absence, le game est en noir et blanc, tout comme les touches d’un piano
Hustle hard, pour ne pas finir, la peau sur les os
C’est toi qui est anormal, et non moi qui suit devenu parano
J’emmerde le star system
Moi, je ne suis pas accro
Ne leur accorde aucune confiance, car il ne le mérite pas

 

SOUTENEZ LE SITE EN FAISANT UN DON ^_^

Les fonds récoltés nous aiderons à développer la structure.

€3,00

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.